Gardez l'équilibre avec santé bien-être forme!

Les Albertains ont reçu plus de soutien fédéral COVID par habitant que les habitants de toute autre province, selon un rapport

[ad_1]

Les Albertains ont reçu plus de soutien financier COVID-19 du gouvernement fédéral que les habitants de toute autre province – et le gouvernement provincial a également laissé la plupart des fonds fédéraux inutilisés, selon un nouveau rapport.

Le Centre canadien de politiques alternatives, un groupe de réflexion indépendant, a effectué une analyse des dépenses fédérales et provinciales en cas de pandémie.

Les Albertains ont également reçu le plus haut niveau de soutien COVID-19 au total dans toutes les provinces, avec une moyenne de 12 350 $ par personne – et 92% de ces coûts sont tombés sur le gouvernement fédéral, dont 8% provenaient des coffres provinciaux, selon le rapport.

Ils sont en tête du pays avec le financement du gouvernement fédéral le plus élevé par personne, avec une moyenne de 11 410 $ par personne, par rapport à l’Ontario, le deuxième plus élevé, à 9 940 $, selon le rapport.

Le rapport attribue les chiffres élevés de l’Alberta à 1 milliard de dollars du programme fédéral de fermeture des puits de pétrole et de gaz et à l’adoption substantielle des programmes de soutien aux entreprises.

Les Albertains ont reçu le plus de soutien par habitant pour les entreprises du gouvernement fédéral, notamment par le biais de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) (17,5 milliards de dollars) et du programme d’annulation de prêts du Compte d’urgence du Canada pour les entreprises (CEBA) (1,9 milliard de dollars).

Le soutien aux personnes était la deuxième catégorie en importance dans la province, grâce à des programmes comme la Prestation canadienne d’urgence (PCU), à 8,8 milliards de dollars, la Prestation canadienne pour le rétablissement (PRC), à 3,5 milliards de dollars, et les bonifications aux prestations d’assurance-emploi, à 1,3 milliard de dollars. .

Selon le rapport, les programmes de soutien aux entreprises les plus importants du gouvernement provincial étaient des subventions de relance pour les petites et moyennes entreprises, à 575 millions de dollars, et 323 millions de dollars pour des investissements dans la capture, l’utilisation et le stockage du carbone.

Le rapport a également révélé que l’Alberta a le plus grand montant de fonds COVID-19 non alloués, d’une valeur de 1,8 milliard de dollars. C’est une augmentation de plus d’un milliard de dollars par rapport aux 750 millions de dollars inexploités en janvier.

« En termes de transparence budgétaire, il est difficile de dire si les dépenses de ce fonds seront positives ou négatives, à quelles catégories elles iront, etc. », a déclaré David Macdonald, économiste principal au centre.

« Dans le pire des cas, cela pourrait ne pas être dépensé du tout [on COVID response]. Ce n’est qu’un chiffre théorique dans le budget. Et s’il n’est pas dépensé, tout ce financement non alloué servirait simplement à réduire le déficit. »

Trevor Tombe, économiste à l’Université de Calgary, a déclaré à CBC News dans un courriel que les chiffres du centre semblaient raisonnables.

Le rapport est une mise à jour d’une version initiale de janvier.

La version d’août a révélé que le gouvernement fédéral assumait la majeure partie des coûts des mesures COVID à travers le pays, à 620 milliards de dollars, soit une moyenne de 86 % des dépenses, tandis que les provinces versaient 14 %.

Plusieurs provinces ont contesté certaines des conclusions du premier rapport.

« Le soutien au plan d’intervention et de relance COVID-19 de l’Alberta a totalisé 5,1 milliards de dollars, plus 460 millions de dollars d’investissements en capital », a écrit le bureau du premier ministre Jason Kenney dans un communiqué.

« Le gouvernement de l’Alberta a reporté des milliards de dollars en frais et taxes pour aider les Albertains à garder une plus grande partie de leur propre argent, y compris 2,5 milliards de dollars en factures de services publics, l’impôt foncier pour l’éducation, les prêts étudiants et les reports de frais du gouvernement. Nous avons aidé les petites entreprises à faire face à COVID-19 en fournissant un total de plus de 700 millions de dollars en subventions.

Les provinces ont lentement assumé une plus grande partie de ces coûts depuis janvier, par rapport à la première année de la pandémie.

Mais l’Alberta a contribué à l’un des financements les plus faibles – seulement 1,2 pour cent de son PIB, selon le rapport.

C’est trois fois moins que des provinces comme la Colombie-Britannique et le Québec.

« Le soutien aux entreprises provenant des dollars provinciaux était le plus important en Alberta par rapport à toutes les autres provinces », a déclaré Macdonald.

« Cependant, la province n’a dépensé pratiquement aucun de ses propres fonds pour les soutiens individuels ou les dépenses de santé en raison de COVID-19. »

Le plus grand changement de l’Alberta par rapport au rapport initial du CCPA en janvier était que la province a profité du programme de salaire des travailleurs essentiels et s’est rapprochée de très près du financement fédéral fourni aux municipalités.

[ad_2]

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Santé bien-être forme
Logo
Reset Password