Gardez l'équilibre avec santé bien-être forme!

Le pétrole chute alors que les raffineurs américains ferment à cause des dommages causés par l’ouragan Ida, Energy News, ET EnergyWorld

[ad_1]

Le pétrole chute alors que les raffineurs américains ferment à cause des dommages causés par l’ouragan Ida, Energy News, ET EnergyWorld, Santé bien-être formeMELBOURNE (Reuters) – Les prix du pétrole ont chuté mardi, craignant que les pannes de courant et les inondations en Louisiane après l’ouragan Ida ne réduisent la demande de brut des raffineries alors que les producteurs mondiaux prévoient d’augmenter leur production.

Les contrats à terme sur le brut US West Texas Intermediate (WTI) ont baissé de 41 cents, ou 0,6%, à 68,80 $ le baril à 02h45 GMT, inversant la plupart des gains de lundi.

Les contrats à terme sur le brut Brent pour octobre, qui expirent mardi, ont baissé de 46 cents, ou 0,6%, à 72,95 $ le baril, après avoir gagné près de 1% lundi. Le contrat de novembre le plus actif a chuté de 42 cents, ou 0,6%, à 71,81 $.

La perspective que les arrêts prolongés des raffineries freinent la demande de pétrole a pesé sur les prix.

L’ouragan Ida a fermé ou réduit la production de six raffineries de Louisiane qui traitent 1,92 million de barils par jour (bpj) de brut, soit environ 12% de la capacité de raffinage des États-Unis.

« Avec les entreprises qui évaluent actuellement les dommages, le calendrier actuel pour la durée pendant laquelle la capacité fermée sera réduite est encore incertain », ont déclaré les analystes de RBC dans une note.

Avec des dommages « catastrophiques » au réseau en Louisiane, les pannes de courant pourraient durer trois semaines, ont déclaré des responsables des services publics, ce qui ralentirait les efforts de réparation et de redémarrage des installations énergétiques.

Du côté de l’offre, environ 1,72 million de barils par jour de production de pétrole sont restés fermés du côté américain du golfe du Mexique, car les plates-formes ont été évacuées avant l’ouragan, les entreprises s’attendant à ce qu’il faille des jours pour obtenir une évaluation complète des dommages possibles.

La possibilité que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, connus ensemble sous le nom d’OPEP+, s’engagent également à aller de l’avant avec le projet d’ajouter 400 000 b/j supplémentaires d’approvisionnement chaque mois jusqu’en décembre.

L’OPEP+ se réunira mercredi. Les délégués disent qu’ils s’attendent à ce que l’augmentation de la production se poursuive, mais le ministre koweïtien du Pétrole a déclaré dimanche que le plan pourrait être reconsidéré en raison des inquiétudes concernant les infections au COVID-19 faisant rage en Asie, limitant la demande de carburant.

(Reportage par Sonali Paul; Montage par Christian Schmollinger)



[ad_2]

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Santé bien-être forme
Logo
Reset Password